Album mariage : ces photos en deux temps

Traditionnellement, on garnit l’album de photos prises lors du mariage. Souvenirs inoubliables, immortalisés sur clichés en ces moments dignes des émotions fortes; on court entre le photographe, les invités, tout en tenant le protocole.  Cependant, deux courants américains se distinguent à cet effet, soit le style Boudoir et le Trash The Dress, qui permettent d’apposer tant fantaisie qu’intimité tout en détente pour les deux mariés.

Style Boudoir

Cette séance photos peut se faire à deux, mais est généralement conçue pour mettre en valeur le côté sexy de la promise. C’est lors des préparatifs du jour «J» que la mariée, pendant la coiffure, l’habillage, le maquillage, pose de façon coquine et suggestive tout en conservant l’aura de romance. Le but souvent avoué? Offrir ces clichés intimes en cadeau à son époux.

Conseils des plus simples pour se prêter au style Boudoir : choisir un photographe avec qui on est parfaitement à l’aise tout en fixant des limites; passer outre les sempiternels complexes de «filles», à savoir le poids, l’âge, la timidité…Quelle morosité si ce n’était que des bombes de lingerie fine qui se payaient ce petit luxe!

 

 

Trash The Dress

Bousiller sa robe de mariée dans l’idéal qu’elle ne doit servir qu’une seule fois. Voilà le principe pieux du Trash The Dress. Et cette destruction, autant symbolique qu’amusante, se fait, il va sans dire, après les festivités! En fait, la séance photo peut se faire au gré des fantaisies, allant de quelques semaines après l’événement à plusieurs années, soit à un anniversaire de mariage.

D’autres raisons entrent en cause : remettre la magnifique robe une dernière fois et revivre le moment; miser sur une spontanéité pure pour le couple en y ajoutant loufoquerie ou romantisme exacerbé.

 

 

 

Pour de plus amples conseils, n’hésitez pas à communiquer avec nous!

 

Mariage 2017 : Écolo et DIY

C’est une tendance qui a vu le jour en Californie, une de celles qui doivent perdurer, soit l’écoresponsabilité et le Do it yourself (DIY). Elle s’applique au quotidien et trouve amplement sa place au cœur du mariage «vert» 2017, de l’invitation à la boustifaille, en passant par l’anneau des promis.

Les invités

«Vous êtes conviés»…par courriel! À l’heure du 2.0, les faire-part sont numériques, la réponse des invités pouvant être envoyée par texto. Certains fiancés vont même jusqu’à créer un blogue ou un site web pour présenter les informations pratiques de leur mariage. Pourquoi pas? Avis toutefois aux plus conventionnels : on distribue par voie postale les cartons d’invitation, mais en optant pour du papier recyclé. Idem pour les assignations de table que l’on peut faire soi-même. De surcroît, afin de limiter les émissions de CO2, on incite nos conviés demeurant dans le même secteur à faire du covoiturage.

À proximité

La décoration du site est on ne peut plus champêtre. Les fleurs proviennent d’un commerçant local et elles sont, fraîches ou séchées, idéalement de saison. Les bouquets des champs, les tiges de lavande et d’eucalyptus foisonnent. On peut aussi placer sur les tables plantes grasses, fines herbes et fleurs en pot que l’on aura fait pousser, dorlotant ces vies végétales. L’éclairage, il va sans dire, feutre l’ambiance d’une touche intimiste par une multitude de bougies et de chandelles, ou encore par le choix de guirlandes lumineuses écoénergétiques.

Au menu, les produits du terroir, idéalement biologiques et de saison, sont à l’honneur, de même que les vins, boissons et alcools, gourmandises fabriquées par des artisans locaux.

Du commerce équitable

La robe de la mariée est en tissus naturels, ou, façon «vintage», on peut opter pour la location d’une jolie tenue déjà portée. Les alliances sont en or recyclé, et les bijoux, que ce soit les diamants ou les pierres semi-précieuses très en vogue cette année, issus du commerce équitable. À éviter, donc, les «diamants du sang».

Pour de plus amples conseils, n’hésitez pas à communiquer avec nous!

Budget mariage : la noce s’endimanche

Lumière du matin, un verre de mimosa à la main dans un cadre champêtre. On est fin prêt à déguster un délicieux brunch en ce dimanche, mais avant, on assiste au mariage de nos deux amoureux. En fait, le brunch dominical est l’occasion parfaite pour célébrer cette union, et ce, tant en ce qui a trait au coût de la noce, les dimanches étant moins achalandés, qu’à la gaieté de l’ambiance sous le soleil radieux.

Quelques trucs et conseils

On accueille les invités vers 9h30, leur offrant soit kir, mimosa ou une classique flûte de mousseux avec fraise. La cérémonie, sur le site enchanteur, se déroule à 10h, et la fête, soit au service du brunch, doit commencer idéalement au plus tard à 11h30.

En plus du cocktail de bienvenue, une table de rafraîchissements de type limonades variées en libre-service est sur place, tout comme le bar à bonbons pour les tout petits ou encore pour ceux qui ont la «dent sucrée». De surcroît, on peut bénéficier d’un service de cafés raffinés ainsi que de thés et de tisanes de choix à l’occasion de ce déjeuner-dîner.

Les couleurs? Estivales, pastels, et le jaune, côtoyant le blanc, prend ici toute son ampleur. On mise sur les centres de tables fleuries, délicats ou majestueux, vases massifs et allongés remplis d’agrumes, la luminosité étant assurée par la lumière naturelle de cette mi-journée.

N’hésitez à nous contacter pour de plus amples conseils!

Budget mariage : s’unir sous les étoiles

Vendredi. La semaine se termine et voici l’occasion idéale de festoyer toute la soirée. Donc, pourquoi ne pas en profiter pour s’unir sous les étoiles, dans une noce ou romance et réjouissance se fusionnent? Et sachez que les atouts abondent pour ce mariage féérique.

Ce soir, on danse!

A priori, se marier le vendredi est souvent moins dispendieux qu’un samedi ; nombreux sont les rabais et les promotions tant pour la location de salle que pour le traiteur et autres fournisseurs. Suivent de près l’originalité et l’ambiance tant festive qu’intimiste. On peut faire fi du repas de noces, et accueillir nos invités peu avant le crépuscule avec canapés à profusion et cocktail de bienvenue, avant de les convier à la cérémonie à l’extérieur sous le ciel étoilé, union d’un romantisme achevé…Et la fête commence, en soirée dansante, où l’amitié et l’amusement prévalent sur le protocole. On peut opter pour un bar ouvert et régaler notre monde par un copieux buffet de fin de soirée, incluant le bar à Smores, délice très tendance en 2017.

La déco

On se fond dans un décor tissé de bleu nuit, blanc et argent. Le plafond s’illumine de guirlandes lumineuses à travers lesquelles on accroche quelques rondes lanternes chinoises blanches ou bleutées, rappelant la voûte céleste de cette inoubliable soirée. Autour de la piste de danse, des tables sont à la disposition de ceux et celles qui veulent prendre une pause ou se délecter au service du buffet.

Il va sans dire que l’on mise sur la lumière. Les centres de table sont faits de bougies blanches dans des chandeliers argentés, d’une multitude de lampions dans des contenants translucides, ou encore de vases haut ou en forme de boule qu’on emplit de billes, de cordons lumineux ou de chandelles flottantes.

N’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples conseils!

… Et le marié alors?

Le mariage. Un conte de fées. Spontanément, on pense à la mariée, sa robe, ses fleurs, ses atours, son rayonnement. Mais qui dit mariée dit époux. Et, cette année, l’élu rivalisera avec panache aux côtés de sa douce.

Chic éclectique

Il est bohème, hipster. Il est acroc au vintage. En 2017, il fera une entrée remarquée, vêtu d’un veston chic, bretelles en vue et nœud papillon très tendance. Tout est savamment agencé pour le boho chic, indéniable dans son originalité. Il peut aussi porter aisément la chemise avec veston sans manche façon tweed, manches roulées mettant en valeur quelques tatouages, et enfiler un pantalon simple ou un jeans bien coupé tout en chaussant des espadrilles. Barbe et cheveux longs, ces derniers sont lissés en queue de cheval par-dessus lesquels il pose sa casquette anglaise. Ses couleurs fétiches en 2017 : beige, bleu délavé, vert et brun.

En toute élégance

On oscille entre James Bond et Mr. Darcy. Le marié classique mise sur le complet trois pièces, cravate de préférence, quoique le nœud papillon soit dans le ton. Les tissus sont satinés et il porte fièrement fleurs à sa boutonnière ou encore joli foulard de poche, et peut même y aller d’un haute forme comme couvre-chef en 2017! Les couleurs phares : gris, noir, bleu foncé, voire royal, et bourgogne.

N’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples conseils!

Tendances 2017 : La robe et sa mariée

Vous êtes bohème, ou plutôt coupe princesse ou sirène? Vous craquez pour les pastels ou le blanc pur? Vous oscillez entre différentes textures et styles en fonction de vos goûts et de vos courbes? Cette année en est une de rêve pour jumeler parfaitement la robe à sa mariée.

L’embarras du choix

A priori, les robes volumineuses sont toujours de mise, mais dans une optique plus longiligne, apportant une touche d’élégance et de fluidité. La dentelle, quasi incontournable, se veut graphique, entremêlant carrés, hexagones, triangles, quelques arabesques. Le dos est nu par un «V» vertigineux, épaules en valeur avec un joli bustier ou encore de fines bretelles. De même, la robe courte dans un tourbillon de tulle s’avère très «in» en 2017, tout comme un chic «mix and match», personnalisant votre tenue. Ainsi, vous pouvez choisir un haut  mignon en dentelle jouant de la transparence avec une jupe de style sirène ou même un pantalon large de teinte et texture unies.

«Quelque chose de bleu… »

On suit l’adage en fixant son choix sur un bleu pervenche. Pourquoi pas? Les couleurs pastel rayonnent sur les passerelles dans les collections printemps-été. Lilas, pêche blush, rose pâle sont à l’honneur. Le vert menthe est, par ailleurs, tout indiqué pour la mariée bohème, et le blanc classique peut se décliner en «coquille d’œuf». On persiste : le jaune poussin, à qui sied le teint, demeure la couleur de prestige en 2017.

N’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples conseils!

Mariage 2017 : Les tendances déco

Avis aux adeptes, le style champêtre, rustique, de 2016 perdure pour l’année en cours. Toutefois, cette tendance se décline en trois thèmes en 2017, soit le hipster boho, le pastel romantique ou le tropical à la Cinco de Mayo. Au gré de votre profil fétiche, une ligne directrice se détache en ce qui a trait à la décoration que l’on pourrait résumer en un mot : fluidité.

Le nuancier 

La fête nuptiale se voudra dans les teintes de bleu foncé, voire délavé, et de bourgogne pour les hipsters, en contraste avec le fuchsia, citron et turquoise claquant du style tropical. Toutes les couleurs déclinées dans les pastels les plus doux sont également à l’honneur, en particulier le rose quartz. Enfin, quel que soit votre style, la couleur phare cette année sera le jaune paré de dorures.

Nature éthérée

En salle ou sous le chapiteau, on troque l’effet massif pour une impression de voltige tout en graphisme, et ce tant pour les tenues que pour l’ambiance. La robe élancée de l’heureuse élue se pare de dentelle, le nœud papillon remplace, en retour en force, la cravate du marié. Les centres de tables se déploient en plantes grasses, aromatiques, tendance botanique chic oblige. Les lanternes sont toujours de mise, mais ornent les lieux en guirlandes, grappes lumineuses et s’accrochent aux arches fleuries. De même, les candélabres succèdent aux lampions discrets.

Bref, en 2017, ce sera un «oui, je le veux» sur une note d’éclectisme en bouffée de fraîcheur.