Album mariage : des photos en trois temps

CP Pinterest

CP Pinterest

Boudoir, Trash the dress, photobooth… Traditionnellement, on garnit l’album de photos professionnelles prises lors du mariage. Souvenirs inoubliables, immortalisés sur clichés en ces moments dignes des émotions fortes ; on court entre le photographe, les invités, tout en tenant le protocole.  Cependant, deux courants américains se distinguent à cet effet, soit le style Boudoir et le Trash the dress, qui permettent d’apposer tant fantaisie qu’intimité tout en détente pour les deux mariés. Sans compter le Photobooth et polaroid…ou s’octroyer le petit luxe de juxtaposer photos officielles de l’expert et différents angles, points de vue des convives lors de la noce.

Avant : Le style Boudoir

CP Pinterest

Par définition, le boudoir désignait au 18e siècle une petite pièce à vivre accolée à la chambre à coucher. Réservé aux dames, le boudoir leur permettait de s’apprêter ou de se détendre durant leur temps libre en toute intimité, loin des mondanités. Désormais, le style Boudoir en photographie reprend l’esprit de l’époque baroque en dévoilant la féminité, courbes du corps, tout en élégance, façon naturelle et sensuelle.

Quand réaliser cette séance ?

Cette séance photos peut se faire à deux, mais est généralement conçue pour mettre en valeur le côté sexy de la promise. C’est lors des préparatifs du jour « J » que la mariée, pendant la coiffure, l’habillage, le maquillage, pose de façon coquine et suggestive tout en conservant l’aura de romance. Le but souvent avoué ? Offrir ces clichés intimes en cadeau à son époux.

CP Pinterest

Conseils des plus simples pour se prêter au style Boudoir : choisir un photographe avec qui on est parfaitement à l’aise tout en fixant des limites. On doit impérativement se sentir en confiance afin de pouvoir être le plus à l’aise possible.

Quoi porter lors de la séance photo ?

Selon Mariage.net, la mariée porte la lingerie prévue pour le soir du mariage, soit, guêpière, corset, dessous chics ou encore nuisette.

L’ambiance est idéalement feutrée et intime, rappelant à juste titre le charme des boudoirs d’antan. Pour cette raison, la séance se tient souvent dans une chambre d’hôtel, où la décoration vibre au thème : grand lit à baldaquin, rideaux élégants, velours.

CP Pinterest

Enfin, passez outre les sempiternels complexes de « filles », à savoir le poids, l’âge, la timidité…Quelle morosité si ce n’était que des bombes de lingerie fine qui se payaient ce petit luxe. À ce sujet, un petit rendez-vous humoristique sur le blogue de Diglee.

Pendant : Des clichés personnalisés

Photos originales, romantiques ou délurées, qui agrémenteront vos souvenirs de mariage d’un «je-ne-sais-quoi » personnalisé. Laissez vos convives apporter leur point de vue sur photos (polaroid ou photobooth) et prêtez-vous vous-même à faire un léger bris dans la tradition. Voici quelques conseils.

Le décor

CP Pinterest

Il va de soi, le choix se fixe en fonction du thème de la fête. Fleurs, balançoire ou meubles de type boudoir pour une noce romantique. On peut se servir d’une simple draperie, unie ou à motifs, ou encore utiliser mettre à profit les éléments naturels du site, comme un mur de pierre, la végétation fleurie, etc. De même, le décor peut aussi être rétro hipster, vintage boho, ou vivement coloré dans le style pur du Cinco di Mayo, etc. On peut également reconstituer l’intérieur d’une pièce avec un mur en papier peint sur lequel vous accrochez quelques cadres, afin que les convives puissent y passer la tête pour la photo.

 Les accessoires

L’ambiance est festive. On opte pour des accessoires rigolos, tels que perruques, lunettes anciennes, moustaches, boas de plumes, chapeaux loufoques et diadèmes, afin d’immortaliser sur pellicule vos invités dans un moment de douce folie. Le choix est vaste ! À prévoir de plus des ardoises sur lesquels on pourra inscrire, date de l’événement, noms des mariés, quelques anecdotes et mots d’amour. Ou, autre option, on apporte de grands cadres classiques vitrés et, à l’aide de stylos-feutres facilement nettoyables, on ajoute couleurs et folie aux visages des convives qui sont prêts pour la pose.

Un livre d’or instantané

CP Pinterest

On le sait déjà, le livre d’or sert à recueillir les témoignages des invités lors du jour « J ». En manque d’inspiration ? Les convives laisseront, en plus du message, une photo polaroid d’eux-mêmes dans le recueil, en faisant du même coup un album souvenir. Pour le collage, le ruban adhésif et les pastilles collantes seraient à privilégier ; donc, colle liquide ou en tube à bannir pour éviter d’abîmer le livre. Aussi, dans l’idéal, le choix se fixe sur un album vierge, prêt à être personnalisé. La couverture noire et les pages blanches sont adaptées à n’importe quel thème de mariage.

En compléments, voici d’autres judicieux conseils en quatre étapes selon www.myposter.fr :

Étape 1 – Photographes professionnels, photobooth ou polaroid : que choisir pour votre album photo ?

CP Pinterest

En fait, les trois ! Offrez-vous un photographe professionnel afin de capturer les moindres détails en « haute qualité » de ce jour unique. Pour des photos amusantes de vos invités, optez pour le photobooth : ambiance festive assurée ! Enfin, Placez des appareils polaroid ou jetables sur chaque table pour avoir la vision de vos convives !

Étape 2 – Quelles photos doivent figurer dans votre album photo de mariage ?

Un album photo de mariage est émouvant puisqu’il raconte une histoire, la vôtre.

  • Placez vos photos dans l’ordre chronologique, par chapitre ou par thèmes. Par exemple, un chapitre sera consacré aux jeunes époux, un autre montrera les portraits des invités, un autre les jeux organisés… Laissez votre fantaisie vous guider !
  • Chaque moment est précieux et mérite sa place dans votre album photo mariage : la demande en mariage, l’enterrement de vie de jeune fille et/ou de garçon, la robe, la décoration, la cérémonie, la fête etc.
  • Choisissez les photos qui montrent les moments les plus drôles, les plus beaux ou atypiques de votre mariage !

Étape 3 – La personnalisation de l’album

CP Pinterest

Votre livre photo de mariage est très personnel. Voici quelques conseils pour le design :

  • Regroupez les photos de la cérémonie ou d’un moment particulier sur une seule et même page.
  • Mélangez les portraits, les détails et les panoramas sur une page thématique.
  • Choisissez de mettre en avant un joli détail de la robe de la mariée ou une fleur de son bouquet.
  • Pour le design, laissez-vous guider par vos sentiments. Peu importe qu’il soit carré ou rectangulaire, utilisez un agencement similaire et cohérent de la première à la dernière page.

Et continuer votre album photo ! Il ne doit pas s’arrêter à la cérémonie du jour J : ajoutez aussi des photos du voyage de noces et de votre anniversaire de mariage.

Étape 4 – Ajoutez un titre et des citations à votre album photo de mariage

CP Pinterest

Un album de mariage ne se résume pas seulement aux photos : il contient des anecdotes, des billets, des collages qui permettent de donner vie aux photos et de recréer une ambiance.

Pour trouver un titre accrocheur ou des citations sympathiques, épiez vos convives ou choisissez une phrase de la cérémonie de mariage. Aucune mémoire? Trouvez des citations d’artistes ou d’écrivains célèbres sur le Web, ce qui s’avère une brillante alternative pour accompagner vos photos. Soyez créatifs!

Après : Trash the dress

Bousiller sa robe de mariée dans l’idéal qu’elle ne doit servir qu’une seule fois. CP PinterestVoilà le principe pieux du Trash the dress. Et cette destruction, autant symbolique qu’amusante, se fait, il va sans dire, après les festivités! En fait, la séance photo peut se faire au gré des fantaisies, allant de quelques semaines après l’événement à plusieurs années, soit à un anniversaire de mariage.

D’autres raisons entrent en cause : remettre la magnifique robe une dernière fois et revivre le moment ; miser sur une spontanéité pure pour le couple en y ajoutant loufoquerie ou romantisme exacerbé.

CP Pinterest

Comment se déroule la séance photo?

A priori, la mariée doit être vraiment prête à sacrifier sa robe de mariée ! Il ne faut pas hésiter à mettre en scène la tenue de princesse, quitte à la rendre partiellement ou complètement inutilisable…N’oublions pas que c’est un Trash the dress ! Le photographe donne rendez-vous à la nouvelle mariée ou au couple dans un lieu préalablement choisi. L’idée est de prendre les clichés sur le vif, de s’éclater dans un lieu atypique ou au cours d’une activité insolite en tenues de mariés. Fait contradictoire, à l’opposé des photos de mariage traditionnelles, les séances Trash the dress adoptent généralement un style glamour inspiré des photos de mode.

Tout le monde en scène !

CP Pinterest

Il n’existe pas de limite à la mise en place d’une séance Trash the dress : toutes les folies sont permises, en fonction de l’imagination des mariés. Et le photographe professionnel est là pour des conseils si vous êtes en panne d’idées folles ! Ceci dit, rien ne vous empêche de suggérer quelques idées au professionnel, qui pourra ensuite valider votre idée en fonction des lieux. Si vous aimez les photos colorées, vous pouvez par exemple opter pour une séance photo avec de la peinture ou poudres colorées, clichés souvent pris dans un lieu à l’aspect urbain underground, soit un terrain vague ou une usine désaffectée. On peut également opter pour le style champêtre, en pose romantique ou en « lâchant son fou ». En faisant appel à l’expertise d’un pro, les photos sous l’eau sont aussi de bon ton tout en faisant un pied de nez à la tradition !

Bref, quels que soient vos choix pour garnir votre album, n’oubliez pas que la spontanéité est le garant des images de VOTRE mariage !

Pour de plus amples conseils, n’hésitez pas à communiquer avec nous !

Anniversaire de mariage : 5 raisons de renouveler vos vœux

Le mariage s’avère un idéal, une des grandes étapes de la vie. On tend, avec optimisme, à en faire un aboutissement : « …jusqu’à ce que la mort nous sépare ». Dans cette optique, tous les couples qui ont réussi à bafouer les embûches ont toutes les raisons de célébrer les années passées bras dessus bras dessous, que ce soit chaque an, par décade ou par décennie. Voici cinq raisons de souligner votre anniversaire de mariage.

 1.  Rien n’est immuable

S’unir officiellement en signant un contrat de mariage marque en fait le début d’une grande aventure. Cet engagement ne garantit toutefois pas la viabilité de l’union. Comme on le sait, tout repose sur la complicité liant le couple et les décisions qu’il prend face aux joies comme à l’adversité qui permettra au mariage de perdurer. Et parce que votre couple a su, au-delà de l’amour, faire preuve de souplesse, de patience, d’investissement, de loyauté et de concessions de part et d’autre, c’est une raison amplement suffisante pour célébrer, et même renouveler vos vœux, ceux de s’engager de nouveau à relever les défis en équipe soudée par la romance.

2. Réussir son mariage : un tour de force

Jusqu’au milieu du 20e siècle, se marier était considéré comme une réussite, presque un passage obligé. Maintenant, à l’inverse, avec un taux de divorces galopant, le simple fait de préserver son mariage constitue une réussite. Voilà donc une judicieuse raison de fêter le succès de votre union, et d’en savourer le bonheur du moment avec, en extra, un brin de nostalgie.

3. Pour raviver la flamme

On peut choisir de s’offrir le luxe d’un week-end en amoureux pour souligner votre anniversaire de mariage. Détente, petites douceurs, recréer le climat d’intimité, voire de sensualité, bref, tout ce qu’on tend à occulter, quotidien oblige. Comme les occasions se raréfient avec le temps de se déclarer son amour des balbutiements, ce type d’escapade peut servir de second « plongeon », tout en se félicitant de toutes ces attentions qui ont contribué à la réussite de votre relation.

4. Réunir les générations

Célébrer son anniversaire de mariage, renouveler ses vœux est également une occasion parfaite pour faire participer vos enfants, et si tel est le cas, leurs propres enfants et ainsi de suite. C’est aussi faire « d’une pierre deux coups » puisqu’en plus de réunir votre famille, et même vos amis (idéalement ceux présents à votre mariage), vous pourrez commémorer devant tous vos plus beaux souvenirs, de faire un bilan formidable, et démontrer à vos proches que la réussite d’une union est, de façon superbe, une possibilité.

5. Renouveler ses vœux

Rien ne s’oppose à se marier une deuxième fois, soit en renouvelant vos vœux de mariage. Vous pouvez attendre une année clé pour ce faire, soit 10, 20, 30, 40 ans, etc.

En plus de revivre l’exaltation du jour J, vous serez entourés de votre famille, enfants et générations ultérieures incluses, de vos anciens comme vos nouveaux amis, dans un tourbillon festif, lors d’une cérémonie qui peut être menée par un célébrant. Mesdames, vous pouvez ressortir votre robe de jeune épousée et la remettre au goût du jour. Vos alliances sont ternes ? On en profite pour leur refaire une beauté par les soins d’un joaillier. Vous pouvez louer une salle et vous gâter par un repas, un brunch, un goûter copieux et égayer les festivités par des témoignages, des albums souvenirs, une piste de danse avec la musique de l’époque de votre mariage, ainsi que la prise de nouvelles photos de votre couple…à ajouter à l’album initial.

Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à nous contacter !

Traiteur : Les questions incontournables à poser pour votre mariage

Votre mariage, le plus beau jour de votre vie… Mais en faire une féerie peut s’avérer un véritable casse-tête sans une liste de questions judicieuses. Pour parfaire vos noces et en faire un souvenir mémorable (heureux s’entend), nous vous proposons une série de questions à poser à votre traiteur lors de la rencontre. Ces points touchent tant l’aspect administratif, que le repas, les lieux et autres services à prévoir, et peut-être même fournis. Vous pourriez être agréablement surpris ou vous adapter selon les circonstances. À vous de juger !

Commençons par le commencement…

  • La salle ou le site est-il disponible pour la date que vous désirez ?

Question d’importance… La majorité des futurs époux préfèrent célébrer leur union pendant la période estivale. D’où le risque de se retrouver en conflits d’horaire, les traiteurs étant souvent en état de surréservation l’été. Réservez au plus tôt votre « place ». Si le délai vous paraît trop long, vous pouvez toujours opter pour une autre formule pour votre mariage, comme une union sous les étoiles, un radieux brunch dominical, une noce d’automne ou d’hiver. Ces formules font de plus en plus d’adeptes en raison de leur originalité, mais également par les frais moindres demandés.

  • Pouvez-vous vous unir sur le site ?

Il est possible dans certains lieux d’officialiser votre union sur le site même de votre réception. Informez-vous si tel est votre désir et demandez également à votre traiteur s’il connait un célébrant.

  • Quand faut-il fournir le nombre définitif d’invités ?

Demandez aux invités de répondre avant cette date et laisser une période supplémentaire pour que vous ayez le temps de relancer les retardataires. Notez qu’en moyenne, 10% des invités ne viennent pas tout en vous avisant de leur absence. Tenez compte de cette information en ce qui a trait également à la capacité de la salle.

  • Que prévoit-on si des invités se décommandent ou se rajoutent à la dernière minute ?

Notez que plus vous avez d’invités, plus il y a de risque que certains décommandent ou s’ajoutent en dernière minute. Sur ce sujet, votre traiteur est-il flexible ?

  • Peut-on régler le montant du contrat en plusieurs fois ?

Parce que votre mariage engendrera de nombreux frais, il est toujours intéressant de pouvoir régler en plusieurs versements. Vérifiez si c’est possible.

  • Que se passe-t-il en cas de problème avec le menu, le transport, le service ?

Vous devez vous assurer que votre traiteur est prêt à faire face à toutes éventualités, et ce, avant ou même pendant la réception de votre mariage.

  • Vous propose-t-on une assurance annulation ?

Si jamais pour une raison ou une autre vous deviez annuler ou reporter votre événement, assurez-vous que vous n’aurez pas à payer la totalité du montant du contrat.

Bacchus et boustifaille

  • Peut-on voir des photos des plats et des buffets proposés dans le menu ?

En plus d’apprécier la présentation, vous pourrez avoir une bonne idée de la quantité de nourriture servie à l’assiette, si vous optez pour un banquet. Demandez également une liste de toutes les possibilités de menus que le traiteur propose avec les prix afin de faire une sélection adéquate, tant en ce qui a trait à vos goûts qu’à votre budget.

  • Est-ce possible de modifier les menus proposés ? Ou encore de rajouter un plat, une entrée, un granité, que vous aimeriez et qui ne serait pas proposé ?

Essayez de détecter si votre traiteur est capable de s’adapter à vos goûts et à vos envies ou s’il compte juste vous servir un menu identique à celui du reste de ses clients.

  • Peut-on organiser une dégustation de menu avant l’événement ? Si oui, à quel coût et combien de personnes peuvent y participer ?

Il vaut mieux procéder à une dégustation avant de fixer son choix de menu. Les traiteurs proposent un menu à cet effet afin de faciliter votre décision. Vérifiez que votre traiteur est prêt à vous laisser tester plusieurs options, quand et à quel prix.

  • Propose-t-il des menus enfants et à quel prix ?

Si oui, que propose-t-il et sous quelle forme ? Par exemple, lors d’un banquet quatre services, les enfants ont-ils droit à deux services, soit une entrée et un met principal ? Y a-t-il plusieurs options offertes ?

  • Propose-t-il un brunch le lendemain ?

Si vos festivités ont lieu dans la salle d’un hôtel ou tout près d’un hôtel où plusieurs de vos convives dormiront, il peut être fort intéressant de leur offrir un brunch copieux le lendemain afin de clore gaiement votre événement.

  • Si certains invités ont des régimes alimentaires particuliers, propose-t-il des menus adaptés ?

Certains de vos convives peuvent être végétariens, végétaliens, ou demander des plats particuliers en vertu de leur religion (halal, casher). Il est alors préférable de spécifier ces régimes à votre traiteur et de vérifier avec lui la possibilité de servir des plats adaptés.

  • Que propose-t-il pour vos convives ayant des allergies ou des intolérances alimentaires ?

Il faut impérativement tenir compte des personnes invitées qui seraient allergiques au lactose, aux arachides, blé, fruits de mer, soja ou encore sulfites. De même pour celles diabétiques, intolérantes au gluten, entre autres. Pour vous en assurer, on vous conseille de vous renseigner auprès de vos convives en laissant un espace à cet effet sur votre faire-part. Ensuite, avisez votre traiteur à cet effet et demandez-lui ce qu’il propose pour ces cas particuliers, que votre repas soit sous forme de banquet ou de buffet.

  • Pratique-t-il le droit de bouchon (frais de « débouchonnage ») ?

Si vous pouvez apporter votre vin pour le service du repas, demandez à votre traiteur s’il y aura des frais liés à l’ouverture des bouteilles et au service de votre vin.

  • Le permis d’alcool de votre traiteur vous permet-il d’apporter votre alcool ?

Si c’est ce que vous désirez, informez-vous. Dans certains cas, il est impossible de fournir ses propres boissons, alcoolisées ou non, pour des raisons législatives. Mais il est parfois possible de le faire en fonction du lieu choisi (sur le site ou non) ou du type de permis de votre traiteur.

  • Quelles sont les formules offertes pour « arroser » vos festivités ?

La plupart des traiteurs offrent plusieurs options en ce qui a trait au service de l’alcool. À vous de choisir si vous voulez un bar ouvert en tout temps, seulement lors de la soirée, quelles boissons sont comprises (bière et vin seulement, boissons non alcoolisées, etc.), l’alcool aux frais des invités…bref, tenez compte de votre budget.

  • Votre traiteur peut-il se charger du gâteau de noces ?

Certaines cuisines de traiteurs ont la capacité d’offrir les pâtisseries. Voyez ce qu’il en est du vôtre, et s’il peut vous concocter votre gâteau, demandez-lui des photos à ce sujet. N’oubliez pas vos convives avec des restrictions alimentaires (allergies, intolérances). Vous pouvez aussi opter pour votre propre gâteau : demandez au traiteur s’il couvre les frais pour la coupe et le service en ce cas.

À la bonne adresse

  • Quelle est la capacité maximale d’occupation d’une salle ou d’un chapiteau ?

Après avoir choisi sous quelle forme vous voulez votre repas de noces (banquet, buffet, cocktail dînatoire si seulement en soirée, gueuleton de fin de soirée), il est primordial de vous informer sur la capacité maximale de la salle. Outre la capacité d’accueillir les convives lors du repas en vous assurant que tout le monde est à son aise, il ne faut pas oublier la piste de danse, le nombre de places assises laissées pour la soirée, l’espace alloué pour le cocktail, les éléments de décors et l’audiovisuel pour l’animation.

  • Y a-t-il des délais spécifiques à respecter concernant le montage et le démontage de l’événement ?

Communiquez dès que possible l’horaire de montage et de démontage du lieu à votre traiteur ainsi qu’à vos fournisseurs. Dans certains cas, la salle choisie peut être déjà louée ou en cours de négociation pour un autre événement, ce qui risque de nuire en vous allouant des délais trop serrés. Veillez au plus tôt à en aviser les intéressés. Si la salle est disponible la veille pour l’installation ou le lendemain pour le démontage, assurez-vous que ce soit inscrit à votre contrat.

  • Quel est le mobilier disponible et y a-t-il un coût relié à son utilisation ?

Clarifier dès le départ ce qui est compris dans le coût de location de la salle :  mobilier en place, micro et écran pour de l’audiovisuel si besoin est, petite scène pour l’animation, etc. Faites une liste avant la visite des lieux de tout ce dont vous aurez besoin afin d’en vérifier la disponibilité et les frais reliés.

  • Le lieu est-il facile d’accès ?

Y a-t-il un quai de déchargement ? Un espace débarcadère ? Un monte-charge ? Ou aurez-vous à transporter certains éléments par les escaliers ? Si certains de vos invités ont des problèmes de mobilité (fauteuil roulant, déambulateur), y a-t-il une rampe d’accès adéquate, des toilettes adaptées, un ascenseur si besoin ? Des questions qu’il ne faut pas omettre lors de l’organisation pour éviter de nombreuses complications tant pour le montage et démontage de la salle que pour vos convives…ainsi que l’équipe en service !

  • Travaille-t-il avec son propre matériel de cuisine si votre mariage se fait à l’extérieur du site du traiteur ?

Le cas échéant, il importe de savoir si votre traiteur a besoin d’une cuisine de grande dimension ou non, entièrement équipée ou partiellement, de certains ustensiles de cuisine, etc.

  • Dans ce cas, doit-on prévoir des frais de déplacement ?

Renseignez-vous sur le détail des frais auprès de votre traiteur. Vérifiez également quels services sont compris dans le tarif. Si votre traiteur se trouve loin de votre lieu de réception, cela pourrait engendrer plus de frais.

  • Combien demande-t-il pour une équipe de serveurs, de cuisiniers ? Pour combien d’heures ?

Si vous voulez avoir recours aux services de l’équipe de votre traiteur, il vaut mieux s’enquérir des frais qui y sont liés, par exemple le taux horaire des employés. Informer aussi sur le nombre d’employés qu’il prévoit en fonction du nombre d’invités ou du lieu de l’événement.

  • Votre traiteur fournit-il la vaisselle nécessaire au service de votre menu et des boissons ?

Certains traiteurs vous proposeront d’apporter de la vaisselle et de la verrerie, d’autres vous demanderont de la louer, un coût supplémentaire à ajouter dans votre budget.

Une question de logistique

Lorsque vous prenez rendez-vous avec le traiteur, vous allez rencontrer le plus souvent un coordonnateur qui vous guidera dans vos choix en répondant à toutes vos questions. Cette personne peut être sur place le jour J, mais ne supervisera pas nécessairement l’événement, un maître d’hôtel se changeant alors de votre satisfaction. Informez la personne avec laquelle vous négociez en premier de vos préférences en matière de logistique :

 

  • À qui pourrez-vous vous adresser pour toute question, arrangement de dernière minute ou autre le jour du mariage ?
  • Qui supervisera le repas le jour du mariage ?
  • Qui décide à quel moment le service s’arrête ou bien continue ?
  • Consulte-t-on les mariés pendant la soirée pour décider si le service doit s’arrêter ou continuer ?
  • Combien de temps prévoit-il pour servir le repas ?
  • Désirez-vous des délais pour des discours, jeux d’animation entre chaque service ?
  • Si la fête se fait sous chapiteau dans un secteur résidentiel, y a-t-il une heure « couvre-feu » à prévoir pour la musique ?

Ouf ! Fournisseurs fournis ?

Souvent, votre traiteur a pris entente avec des sous-traitants. Il peut donc vous offrir les services, entre autres, d’un fleuriste, d’un animateur-DJ, d’un décorateur, d’une gardienne d’enfants, d’un mixologue pour agrémenter votre service de bar. Il se peut qu’il puisse se charger de l’impression des menus.

Il peut même adapter menus et cocktails si vous optez pour une thématique précise pour célébrer votre union (disco, années folles, etc.). Vérifiez auprès de lui s’il peut vous soutenir à cet effet dans l’organisation de votre mariage, et si oui, comment procéder et quels en sont les frais.

En bref, profitez du savoir-faire, du professionnalisme et de l’expérience de votre traiteur. Sachez alléger l’organisation de cet événement exceptionnel en vous reposant sur son expertise et sur celle de son équipe.

Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à nous contacter !

Quels sont les coûts d’un mariage et quel budget prévoir?

La période des mariages vient de commencer ici au Canada et pour nombre de couples, l’été est la saison toute désignée pour prononcer des vœux! Même si vous entendez planifier le jour le plus heureux de votre vie, il est très facile de perdre tout contrôle et de dépasser son budget-mariage.  Selon une étude récente présentée dans le magazine  Wedding Bells , les couples canadiens consacrent en moyenne  30 717 $  à leur mariage (y compris le voyage de noces).  Et c’est une moyenne!

Pour vous aider, nous aborderons dix éléments essentiels grâce auxquels vous parviendrez à économiser sans sacrifier votre mariage de rêve au passage. Commençons!

 

Organiser un budget pour son mariage

Comment établir un budget pour votre mariage

Prévoyez du temps avec votre conjoint pour discuter du budget initial que vous voulez consacrer à ce grand jour.
Munissez-vous d’un cahier de notes et abordez les questions suivantes sans faute :

  • Qui paiera le mariage?
  • Les parents vont-ils apporter leur contribution?
  • Demandez-vous si les membres de la famille seraient prêts à couvrir une partie des frais comme cadeau de mariage, comme les fleurs, la musique, le voyage de noces, etc.
  • Décidez de la somme que vous pouvez mettre de côté d’ici le grand jour.
  • Une fois que vous avez établi une estimation, créez une feuille de calcul et ajoutez-y des rappels qui vous serviront pendant la planification.

 

L’essentiel et le superflu

Maintenant que vous avez fixé votre budget, le temps est venu de distinguer entre l’essentiel et le superflu. Veillez à faire participer votre conjoint à cette étape, car cette journée spéciale est pour vous deux.

  • Commencez par établir votre liste de souhaits. Souhaitez-vous que la salle croule sous les fleurs ou vous contenterez-vous de quelques centres de table discrets?
  • À présent, définissez vos attentes! Définissez le pourcentage à accorder à chaque élément. Vous pourriez en arriver à la conclusion que les colombes sont inutiles.
  • Obtenez au moins trois estimations. Vous disposerez ainsi d’éléments solides pour négocier.
  • Passez la liste en revue et commencez le processus d’élimination. Il doit bien y avoir trois éléments qui ne sont pas essentiels.
  • Aucun choix n’est un mauvais choix en soi. Même si c’est un jour important, faites le nécessaire pour respecter votre budget.

Économiser en prévision du mariage

Il est certain à présent que vous avez pris conscience de l’importance de la dépense que constitue une cérémonie de mariage. Vous savez aussi qu’il faut commencer à économiser tout de suite!  Vous pourriez ouvrir un compte conjoint et y virer automatiquement 20 % de votre salaire pour vous constituer un fonds pour la cérémonie. Cela pourrait vous aider à prendre de saines habitudes et à économiser par la suite pour votre prochain projet.

*CONSEIL  : concentrez-vous sur les menues dépenses.  P. ex. : au lieu de vous rendre au travail en voiture, optez pour le vélo. Préparez votre café à la maison et cuisinez.  Songez à placer votre argent dans un compte d’investissement   CELI   pour obtenir un meilleur rendement.

Respecter son budget

Vous avez établi votre budget, mais discipline et organisation seront nécessaires pour le respecter. Vous commencez à avoir des doutes? Voici quelques conseils qui vous aideront à passer au travers des prochains mois :

  • Faites le suivi de vos dépenses : Notez sur une feuille les éléments essentiels de la cérémonie et consignez les montants à payer, les dates d’échéance et les personnes à qui les régler.
  • Gardez de côté un supplément de 10 % pour les imprévus.
  • Tenez compte des heures supplémentaires dans votre budget.
  • N’oubliez pas les pourboires et les gratifications, ainsi que les menus articles, comme les cartes RSVP.
  • Mettez votre budget à jour au quotidien.

Dix conseils à retenir au sujet de la cérémonie

  1. Choisissez trois priorités et concentrez-vous sur celles-ci.
  2. Créez une invitation électronique.
  3. Ne vous mariez pas un samedi, car c’est la journée la plus chère pour réserver une salle, des fournisseurs, etc.
  4. Choisissez un endroit qui ne vous oblige pas à faire affaire avec ses fournisseurs.
  5. Optez pour un buffet plutôt qu’un repas servi aux tables.
  6. Renoncez aux services d’un décorateur professionnel et demandez aux membres de la famille de participer et de décorer la salle.
  7. Réduisez la longueur de la liste des invités. Est-ce bien nécessaire d’inviter le petit-cousin de votre mère?  
  8. Laissez tomber les détails qui ne sont pas importants pour vous. Qui remarquera vraiment?
  9. Oubliez le bar ouvert.
  10. Demandez à un ami de jouer les DJ. Demandez-lui de créer une liste de lecture exceptionnelle.

 

 

Avant de commencer

La planification du mariage devrait commencer de 9 à 12 mois avant le jour J, conseille Cindy Laverdière, journaliste mode et beauté et blogueuse.

Pour éviter les dérapages, il faut se rappeler que « le mariage n’est qu’une seule journée de sa vie », dit-elle. Dès que le mot “mariage” est mentionné, les prix montent. C’est pourquoi il est important de décider de ce qui est important pour nous. Est-ce la robe, la réception? Quel est notre principal intérêt? »

Un conseil: méfiez-vous des « extras ». « C’est très facile d’ajouter un 200 $ de plus pour des fleurs sur les chaises ! »

 

Choisir la formule

Dès le départ, il est bon de décider de la formule que vous adopterez.
Vous avez généralement le choix entre deux formules:

  1. soit vous payez le repas et les invités vous font des cadeaux;
  2. soit vous demandez aux invités de payer leur repas et, en échange, ils n’ont pas à faire de cadeaux.

En choisissant cette deuxième option, « ça ne vous coûtera pas cher et, pour les invités, c’est comme aller au restaurant », explique Cindy Laverdière.

Si vous comptez sur une participation financière de vos invités, faites passer le mot pour que tous sachent comment procéder. Une bonne façon de faire circuler l’information avec classe consiste à demander à la demoiselle d’honneur ou à une autre personne de confiance d’en parler aux invités, souligne Cindy Laverdière.

 

Ce qu’il faut prévoir dans son budget

Une fois la formule choisie, il est temps de faire votre budget. Voici une liste de dépenses à inclure dans celui-ci:

  • la robe, le tuxedo et les accessoires (bijoux, alliances, voile, souliers);
  • le maquillage et la coiffure (prévoyez des tests à l’avance pour vous assurer que le résultat final vous convient avec la robe);
  • la salle : une salle convoitée et bien située coûte beaucoup plus cher, surtout en haute saison des mariages;
  • la musique (la facture peut varier beaucoup selon qu’on choisisse un orchestre ou un DJ);
  • le coût du célébrant (pour un mariage à l’église, ce montant est généralement à votre discrétion, il s’agit d’un don volontaire);
  • les pourboires : prévoyez une façon de remercier les serveurs et les musiciens;
  • le transport (à considérer surtout si vous prévoyez un mariage à la campagne ou un déplacement spécial vers la cérémonie);
  • le repas;
  • l’alcool;
  • le gâteau: parce qu’il s’agit de la pièce maîtresse du repas nuptial;
  • le photographe: ne négligez pas cette dépense, puisque ce sera votre meilleur souvenir une fois la journée spéciale passée;
  • les fleurs: celles-ci font habituellement de magnifiques centres de table;
  • les cadeaux aux invités;
  • le voyage de noces: vous pouvez choisir une aubaine de dernière minute ou planifier votre périple des mois d’avance;
  • les extras: prévoyez toujours un coussin de 5 à 10 % de la facture totale, parce qu’il y a toujours des imprévus!

Pour bien organiser votre mariage, utilisez une grille budgétaire afin de centraliser toutes vos dépenses.

 

 

Pour un mariage pas cher, mais chic

Selon plusieurs spécialistes en planification de mariage, le prix d’un mariage peut tourner autour de 20 000 $ pour une centaine de convives, mais en économisant au maximum et en réduisant le nombre d’invités, il est possible de s’en tirer pour la moitié car le prix varie surtout en fonction du nombre d’invités.

Il faudra donc prévoir qui assistera à nos noces: est-il vraiment nécessaire que cette grande-cousine que vous n’avez pas vue depuis 20 ans soit présente (avec son conjoint et leurs trois enfants)? À vous de décider si vous souhaitez une cérémonie intime ou une grande réception. N’inviter que sa famille et ses amis les plus proches peut faire économiser gros.

Le printemps et l’été sont les saisons les plus achalandées pour les mariages. Aussi, les salles de réception sont plus en demande, donc plus chères. Un mariage hors-saison est peut-être plus risqué sur le plan de la météo, mais les économies qu’il permet de réaliser sont importantes.

Pour un mariage à petit budget, nul besoin de consacrer une fortune à la décoration. Vous pouvez en faire beaucoup vous-même, comme envoyer des invitations électroniques plutôt que postales et créer des centres de table à partir de branches récupérées au lieu d’acheter de coûteuses fleurs. Une grosse partie du budget mariage est souvent destinée à en mettre plein la vue!

Demander à un ami et à son groupe talentueux de chanter durant la soirée fera danser tout le monde à petit prix. Et si votre belle-soeur coiffeuse vous offre de vous pomponner pour le grand jour, dites: « Oui, je le veux! »

Le prix du repas dépendra du nombre d’invités. Pour offrir un bon repas, choisissez 3 ou 4 services, mais pas beaucoup plus. Les invités seront repus de toute façon. Optez pour des aliments de saison: un potage à la courge à l’automne, des asperges fraîches au printemps. Pour économiser encore plus, le buffet est une option économique, délicieuse et simple côté logistique. Il n’est pas interdit de demander aux invités de payer leur couvert, surtout si vous invitez beaucoup de gens.

Côté alcool, plutôt que de vous ruiner avec un bar ouvert, offrez une ou deux boissons et laissez vos hôtes sortir le portefeuille s’ils désirent consommer davantage.

Pour remercier les invités d’avoir assisté à cette journée importante, il est coutume de leur offrir un petit cadeau. C’est l’occasion de mettre ses talents à profit: si vous savez bien cuisiner, offrez-leur de petits gâteaux maison ou encore concoctez des pains de savon et crème à main maison. Il est facile d’en faire une grande quantité!

 

8 conseils pour faire baisser la note

La communauté Facebook du Mouvement Desjardins a partagé plusieurs conseils pour éviter d’y perdre sa chemise. En voici quelques-uns.

  1. Considérer le nombre d’invités: vous réduirez vos dépenses en diminuant le nombre de vos invités, c’est la base.
  2. Magasiner: Jessica Humphries et son conjoint se marieront à la fin de juin. Pour eux, c’était clair, pas question de s’endetter. Ils ont donc opté pour un mariage intime. Ils ont magasiné, souvent en ligne, négocié, fait des choix parfois déchirants, mais, au bout du compte, ils auront quand même un mariage qui leur ressemble et, surtout, selon leurs moyens.
  3. Faire soi-même: fabriquer ses faire-part, ses décorations et ses cadeaux pour les invités.
  4. Se marier «hors- saison»: se marier en hiver et, pourquoi pas, un dimanche.
  5. Aller dans un tout-inclus: les mariages à destination sont également populaires et relativement abordables.
  6. Opter pour des vêtements de seconde main: robe et habit peuvent être loués, achetés de seconde main ou en ligne.
  7. Changer la formule traditionnelle: certaines personnes demandent à leurs invités de payer leur repas en guise de cadeau.
  8. Solliciter l’aide de ses amis: vous connaissez quelqu’un qui a une belle voiture? Pourquoi ne pas lui demander d’être votre chauffeur en cette journée spéciale ? Surtout, n’hésitez pas à solliciter vos connaissances qui seront certainement très fières de vous recommander à leurs fournisseurs ou à leurs amis.

Économiser, oui, mais pas à n’importe quel prix. Stéphanie Lavoie insiste : évitez de lésiner sur les coûts du photographe. Après cette journée, outre votre alliance et des souvenirs plein la tête, seules vos photos demeureront. Elle va même jusqu’à dire qu’un mariage qui aurait connu des ratés peut avoir l’air fabuleux sur photo.

 

Le brunch dominical

Lumière du matin, un verre de mimosa à la main dans un cadre champêtre… On est fin prêt à déguster un délicieux brunch en ce dimanche, mais avant, on assiste au mariage de nos deux amoureux. En fait, le brunch dominical est l’occasion parfaite pour célébrer cette union, et ce, tant en ce qui a trait au coût de la noce, les dimanches étant moins achalandés, qu’à la gaieté de l’ambiance sous le soleil radieux.

 

Quelques trucs et conseils

On accueille les invités vers 9h30, leur offrant soit kir, mimosa ou une classique flûte de mousseux avec fraise. La cérémonie, sur le site enchanteur, se déroule à 10h, et la fête, soit au service du brunch, doit commencer idéalement au plus tard à 11h30.

En plus du cocktail de bienvenue, une table de rafraîchissements de type limonades variées en libre-service est sur place, tout comme le bar à bonbons pour les tout petits ou encore pour ceux qui ont la «dent sucrée». De surcroît, on peut bénéficier d’un service de cafés raffinés ainsi que de thés et de tisanes de choix à l’occasion de ce déjeuner-dîner.

Vendredi. La semaine se termine et voici l’occasion idéale de festoyer toute la soirée. Donc, pourquoi ne pas en profiter pour s’unir sous les étoiles, dans une noce ou romance et réjouissance se fusionnent? Et sachez que les atouts abondent pour ce mariage féérique.

 

Noces sous les étoiles

A priori, se marier le vendredi est souvent moins dispendieux qu’un samedi ; nombreux sont les rabais et les promotions tant pour la location de salle que pour le traiteur et autres fournisseurs. Suivent de près l’originalité et l’ambiance tant festive qu’intimiste. On peut faire fi du repas de noces, et accueillir nos invités peu avant le crépuscule avec canapés à profusion et cocktail de bienvenue, avant de les convier à la cérémonie à l’extérieur sous le ciel étoilé, union d’un romantisme achevé…Et la fête commence, en soirée dansante, où l’amitié et l’amusement prévalent sur le protocole. On peut opter pour un bar ouvert et régaler notre monde par un copieux buffet de fin de soirée, incluant le bar à Smores, délice très tendance.

 

Cocktail dînatoire?

Cette formule offre l’avantage d’être plus conviviale et décontractée. On conseille de décorer les lieux des teintes saisonnières,  d’apporter une touche d’intimité au climat par des lumières tamisées, quelques bougies, ainsi qu’une musique d’ambiance en fonction d’un thème choisi pour la noce, par exemple, lounge, classique, ou rétro nostalgique. Misez de plus sur l’originalité en y insérant un effet-surprise par un court spectacle soit d’un mixologue, d’un croupier-casino, ou par la prestation d’un humoriste!

 

Formule d’une réussite

Mieux faire appel aux services professionnels d’un traiteur! A priori, un cocktail s’avère être une formule «mange-debout», allégeant ainsi la logistique : l’espace est dégagé ce qui permet à tout un chacun de circuler librement et de faire plus amples connaissances. Cependant, il est préférable de prévoir quelques chaises et petites tables.

Pour l’événement, le cocktail peut se présenter sous trois types de formules: le cocktail dînatoire lors duquel les invités se font servir des bouchées alliant parfois sucré-salé dans un heureux alliage; le buffet froid en «libre-service»; les stations et plateaux, plus soutenant et ludiques. Faites une pierre deux coups en délectant vos invités par des délices du terroir, tant par le menu que par le choix des vins. À cet effet, on estime qu’environ une quinzaine de hors-d’oeuvre par personne est plus que convenable, ainsi qu’une consommation d’alcool modérée, soit idéalement quatre unités pour chaque convive.

 

Mot final

Il est important de comprendre que cet article est représentatif de la moyenne et non un guide à suivre absolument. Seulement vous pouvez établir un budget raisonnable et savoir ce qui vous est important. Il existe plusieurs formules disponibles afin de faire un succès de votre mariage, le secret réside dans la planification.

Si certains éléments vous semblent inconnus ou qu’une de vos questions n’a pas été répondue, il nous fera plaisir d’y répondre ici.

«Veux-tu m’épouser?»

Que pour le meilleur!

La magie des Fêtes vous enivre déjà, vous porte même à vouloir concrétiser votre union avec votre douce moitié. Votre couple en est à ses balbutiements ou votre tablée est déjà entourée d’une joyeuse marmaille, il demeure toutefois primordial que la demande en mariage soit mémorable, donnant un avant-goût de «…pour le meilleur». À cet effet, voici quelques trucs inusités, ludiques comme romantiques, pour parfaire votre déclaration.

Privilégiant l’intimité, vous pouvez créer une petite chasse au trésor, en jeux d’énigmes et quelques post-its collés tout au long du parcours la menant vers la bague de fiançailles. De même, une guirlande lumineuse placée de façon à serpenter un «Épouse-moi» devrait la séduire dès son arrivée à l’alcôve.

Les couples  qui préfèrent déclarer leur flamme avec verve en public peuvent le faire par le biais d’une annonce dans le journal fétiche de l’élu(e) ou encore par la voix de l’animateur radio. Et, pourquoi pas, avec la complicité du propriétaire, prendre quelque temps d’antenne, DVD à l’appui, pour afficher votre demande d’engagement sur l’écran géant du restaurant?

Cependant, gare aux erreurs! Selon Nicolas Garreau, spécialiste en scénarios de demandes en mariage, insérer  la bague à l’intérieur d’un gâteau ou en remplacement de la fève dans la galette des Rois risque de rompre le charme, car de nombreuses femmes se cassent littéralement une dent sur le joyau, ou pire, une femme sur cinq avale la fameuse bague lorsque l’être aimé la cache dans une coupe de champagne! Idem pour le texto qui peut être interprété comme une déclaration bâclée, comme la demande faite au lit qui, semble-t-il, déçoit beaucoup la gent féminine.

La féerie en quelques chiffres

Un sondage annuel mené par Mariage Québec en 2009 a révélé que plus de 25% des demandes en mariage ont lieu en décembre. De plus, 56% des futurs mariés font cette demande à genou, tradition oblige, 37% des hommes ont sollicité la permission du père de leur douce, 87% des futures mariées ont reçu la bague à cette occasion contre 26% des couples qui ont fixé leur choix d’alliances ensemble.

En bref, que la manière choisie pour faire la «grande demande» soit spectaculaire, rigolote ou d’un romantisme achevé, la façon de faire la plus vibrante demeure de vive voix, yeux dans les yeux.

Déco 2017 pour votre mariage d’automne

Postremo ad id indignitatis est ventum, ut cum peregrini ob formidatam haut ita dudum alimentorum inopiam pellerentur ab urbe praecipites, sectatoribus disciplinarum liberalium inpendio paucis sine respiratione ulla extrusis

Mariage gay au Canada ou 12 ans d’amour

Postremo ad id indignitatis est ventum, ut cum peregrini ob formidatam haut ita dudum alimentorum inopiam pellerentur ab urbe praecipites, sectatoribus disciplinarum liberalium inpendio paucis sine respiratione ulla extrusis

Mariage sur clichés personnalisés

Postremo ad id indignitatis est ventum, ut cum peregrini ob formidatam haut ita dudum alimentorum inopiam pellerentur ab urbe praecipites, sectatoribus disciplinarum liberalium inpendio paucis sine respiratione ulla extrusis