Quels sont les coûts d’un mariage et quel budget prévoir?

La période des mariages vient de commencer ici au Canada et pour nombre de couples, l’été est la saison toute désignée pour prononcer des vœux! Même si vous entendez planifier le jour le plus heureux de votre vie, il est très facile de perdre tout contrôle et de dépasser son budget-mariage.  Selon une étude récente présentée dans le magazine  Wedding Bells , les couples canadiens consacrent en moyenne  30 717 $  à leur mariage (y compris le voyage de noces).  Et c’est une moyenne!

Pour vous aider, nous aborderons dix éléments essentiels grâce auxquels vous parviendrez à économiser sans sacrifier votre mariage de rêve au passage. Commençons!

 

Organiser un budget pour son mariage

Comment établir un budget pour votre mariage

Prévoyez du temps avec votre conjoint pour discuter du budget initial que vous voulez consacrer à ce grand jour.
Munissez-vous d’un cahier de notes et abordez les questions suivantes sans faute :

  • Qui paiera le mariage?
  • Les parents vont-ils apporter leur contribution?
  • Demandez-vous si les membres de la famille seraient prêts à couvrir une partie des frais comme cadeau de mariage, comme les fleurs, la musique, le voyage de noces, etc.
  • Décidez de la somme que vous pouvez mettre de côté d’ici le grand jour.
  • Une fois que vous avez établi une estimation, créez une feuille de calcul et ajoutez-y des rappels qui vous serviront pendant la planification.

 

L’essentiel et le superflu

Maintenant que vous avez fixé votre budget, le temps est venu de distinguer entre l’essentiel et le superflu. Veillez à faire participer votre conjoint à cette étape, car cette journée spéciale est pour vous deux.

  • Commencez par établir votre liste de souhaits. Souhaitez-vous que la salle croule sous les fleurs ou vous contenterez-vous de quelques centres de table discrets?
  • À présent, définissez vos attentes! Définissez le pourcentage à accorder à chaque élément. Vous pourriez en arriver à la conclusion que les colombes sont inutiles.
  • Obtenez au moins trois estimations. Vous disposerez ainsi d’éléments solides pour négocier.
  • Passez la liste en revue et commencez le processus d’élimination. Il doit bien y avoir trois éléments qui ne sont pas essentiels.
  • Aucun choix n’est un mauvais choix en soi. Même si c’est un jour important, faites le nécessaire pour respecter votre budget.

Économiser en prévision du mariage

Il est certain à présent que vous avez pris conscience de l’importance de la dépense que constitue une cérémonie de mariage. Vous savez aussi qu’il faut commencer à économiser tout de suite!  Vous pourriez ouvrir un compte conjoint et y virer automatiquement 20 % de votre salaire pour vous constituer un fonds pour la cérémonie. Cela pourrait vous aider à prendre de saines habitudes et à économiser par la suite pour votre prochain projet.

*CONSEIL  : concentrez-vous sur les menues dépenses.  P. ex. : au lieu de vous rendre au travail en voiture, optez pour le vélo. Préparez votre café à la maison et cuisinez.  Songez à placer votre argent dans un compte d’investissement   CELI   pour obtenir un meilleur rendement.

Respecter son budget

Vous avez établi votre budget, mais discipline et organisation seront nécessaires pour le respecter. Vous commencez à avoir des doutes? Voici quelques conseils qui vous aideront à passer au travers des prochains mois :

  • Faites le suivi de vos dépenses : Notez sur une feuille les éléments essentiels de la cérémonie et consignez les montants à payer, les dates d’échéance et les personnes à qui les régler.
  • Gardez de côté un supplément de 10 % pour les imprévus.
  • Tenez compte des heures supplémentaires dans votre budget.
  • N’oubliez pas les pourboires et les gratifications, ainsi que les menus articles, comme les cartes RSVP.
  • Mettez votre budget à jour au quotidien.

Dix conseils à retenir au sujet de la cérémonie

  1. Choisissez trois priorités et concentrez-vous sur celles-ci.
  2. Créez une invitation électronique.
  3. Ne vous mariez pas un samedi, car c’est la journée la plus chère pour réserver une salle, des fournisseurs, etc.
  4. Choisissez un endroit qui ne vous oblige pas à faire affaire avec ses fournisseurs.
  5. Optez pour un buffet plutôt qu’un repas servi aux tables.
  6. Renoncez aux services d’un décorateur professionnel et demandez aux membres de la famille de participer et de décorer la salle.
  7. Réduisez la longueur de la liste des invités. Est-ce bien nécessaire d’inviter le petit-cousin de votre mère?  
  8. Laissez tomber les détails qui ne sont pas importants pour vous. Qui remarquera vraiment?
  9. Oubliez le bar ouvert.
  10. Demandez à un ami de jouer les DJ. Demandez-lui de créer une liste de lecture exceptionnelle.

 

 

Avant de commencer

La planification du mariage devrait commencer de 9 à 12 mois avant le jour J, conseille Cindy Laverdière, journaliste mode et beauté et blogueuse.

Pour éviter les dérapages, il faut se rappeler que « le mariage n’est qu’une seule journée de sa vie », dit-elle. Dès que le mot “mariage” est mentionné, les prix montent. C’est pourquoi il est important de décider de ce qui est important pour nous. Est-ce la robe, la réception? Quel est notre principal intérêt? »

Un conseil: méfiez-vous des « extras ». « C’est très facile d’ajouter un 200 $ de plus pour des fleurs sur les chaises ! »

 

Choisir la formule

Dès le départ, il est bon de décider de la formule que vous adopterez.
Vous avez généralement le choix entre deux formules:

  1. soit vous payez le repas et les invités vous font des cadeaux;
  2. soit vous demandez aux invités de payer leur repas et, en échange, ils n’ont pas à faire de cadeaux.

En choisissant cette deuxième option, « ça ne vous coûtera pas cher et, pour les invités, c’est comme aller au restaurant », explique Cindy Laverdière.

Si vous comptez sur une participation financière de vos invités, faites passer le mot pour que tous sachent comment procéder. Une bonne façon de faire circuler l’information avec classe consiste à demander à la demoiselle d’honneur ou à une autre personne de confiance d’en parler aux invités, souligne Cindy Laverdière.

 

Ce qu’il faut prévoir dans son budget

Une fois la formule choisie, il est temps de faire votre budget. Voici une liste de dépenses à inclure dans celui-ci:

  • la robe, le tuxedo et les accessoires (bijoux, alliances, voile, souliers);
  • le maquillage et la coiffure (prévoyez des tests à l’avance pour vous assurer que le résultat final vous convient avec la robe);
  • la salle : une salle convoitée et bien située coûte beaucoup plus cher, surtout en haute saison des mariages;
  • la musique (la facture peut varier beaucoup selon qu’on choisisse un orchestre ou un DJ);
  • le coût du célébrant (pour un mariage à l’église, ce montant est généralement à votre discrétion, il s’agit d’un don volontaire);
  • les pourboires : prévoyez une façon de remercier les serveurs et les musiciens;
  • le transport (à considérer surtout si vous prévoyez un mariage à la campagne ou un déplacement spécial vers la cérémonie);
  • le repas;
  • l’alcool;
  • le gâteau: parce qu’il s’agit de la pièce maîtresse du repas nuptial;
  • le photographe: ne négligez pas cette dépense, puisque ce sera votre meilleur souvenir une fois la journée spéciale passée;
  • les fleurs: celles-ci font habituellement de magnifiques centres de table;
  • les cadeaux aux invités;
  • le voyage de noces: vous pouvez choisir une aubaine de dernière minute ou planifier votre périple des mois d’avance;
  • les extras: prévoyez toujours un coussin de 5 à 10 % de la facture totale, parce qu’il y a toujours des imprévus!

Pour bien organiser votre mariage, utilisez une grille budgétaire afin de centraliser toutes vos dépenses.

 

 

Pour un mariage pas cher, mais chic

Selon plusieurs spécialistes en planification de mariage, le prix d’un mariage peut tourner autour de 20 000 $ pour une centaine de convives, mais en économisant au maximum et en réduisant le nombre d’invités, il est possible de s’en tirer pour la moitié car le prix varie surtout en fonction du nombre d’invités.

Il faudra donc prévoir qui assistera à nos noces: est-il vraiment nécessaire que cette grande-cousine que vous n’avez pas vue depuis 20 ans soit présente (avec son conjoint et leurs trois enfants)? À vous de décider si vous souhaitez une cérémonie intime ou une grande réception. N’inviter que sa famille et ses amis les plus proches peut faire économiser gros.

Le printemps et l’été sont les saisons les plus achalandées pour les mariages. Aussi, les salles de réception sont plus en demande, donc plus chères. Un mariage hors-saison est peut-être plus risqué sur le plan de la météo, mais les économies qu’il permet de réaliser sont importantes.

Pour un mariage à petit budget, nul besoin de consacrer une fortune à la décoration. Vous pouvez en faire beaucoup vous-même, comme envoyer des invitations électroniques plutôt que postales et créer des centres de table à partir de branches récupérées au lieu d’acheter de coûteuses fleurs. Une grosse partie du budget mariage est souvent destinée à en mettre plein la vue!

Demander à un ami et à son groupe talentueux de chanter durant la soirée fera danser tout le monde à petit prix. Et si votre belle-soeur coiffeuse vous offre de vous pomponner pour le grand jour, dites: « Oui, je le veux! »

Le prix du repas dépendra du nombre d’invités. Pour offrir un bon repas, choisissez 3 ou 4 services, mais pas beaucoup plus. Les invités seront repus de toute façon. Optez pour des aliments de saison: un potage à la courge à l’automne, des asperges fraîches au printemps. Pour économiser encore plus, le buffet est une option économique, délicieuse et simple côté logistique. Il n’est pas interdit de demander aux invités de payer leur couvert, surtout si vous invitez beaucoup de gens.

Côté alcool, plutôt que de vous ruiner avec un bar ouvert, offrez une ou deux boissons et laissez vos hôtes sortir le portefeuille s’ils désirent consommer davantage.

Pour remercier les invités d’avoir assisté à cette journée importante, il est coutume de leur offrir un petit cadeau. C’est l’occasion de mettre ses talents à profit: si vous savez bien cuisiner, offrez-leur de petits gâteaux maison ou encore concoctez des pains de savon et crème à main maison. Il est facile d’en faire une grande quantité!

 

8 conseils pour faire baisser la note

La communauté Facebook du Mouvement Desjardins a partagé plusieurs conseils pour éviter d’y perdre sa chemise. En voici quelques-uns.

  1. Considérer le nombre d’invités: vous réduirez vos dépenses en diminuant le nombre de vos invités, c’est la base.
  2. Magasiner: Jessica Humphries et son conjoint se marieront à la fin de juin. Pour eux, c’était clair, pas question de s’endetter. Ils ont donc opté pour un mariage intime. Ils ont magasiné, souvent en ligne, négocié, fait des choix parfois déchirants, mais, au bout du compte, ils auront quand même un mariage qui leur ressemble et, surtout, selon leurs moyens.
  3. Faire soi-même: fabriquer ses faire-part, ses décorations et ses cadeaux pour les invités.
  4. Se marier «hors- saison»: se marier en hiver et, pourquoi pas, un dimanche.
  5. Aller dans un tout-inclus: les mariages à destination sont également populaires et relativement abordables.
  6. Opter pour des vêtements de seconde main: robe et habit peuvent être loués, achetés de seconde main ou en ligne.
  7. Changer la formule traditionnelle: certaines personnes demandent à leurs invités de payer leur repas en guise de cadeau.
  8. Solliciter l’aide de ses amis: vous connaissez quelqu’un qui a une belle voiture? Pourquoi ne pas lui demander d’être votre chauffeur en cette journée spéciale ? Surtout, n’hésitez pas à solliciter vos connaissances qui seront certainement très fières de vous recommander à leurs fournisseurs ou à leurs amis.

Économiser, oui, mais pas à n’importe quel prix. Stéphanie Lavoie insiste : évitez de lésiner sur les coûts du photographe. Après cette journée, outre votre alliance et des souvenirs plein la tête, seules vos photos demeureront. Elle va même jusqu’à dire qu’un mariage qui aurait connu des ratés peut avoir l’air fabuleux sur photo.

 

Le brunch dominical

Lumière du matin, un verre de mimosa à la main dans un cadre champêtre… On est fin prêt à déguster un délicieux brunch en ce dimanche, mais avant, on assiste au mariage de nos deux amoureux. En fait, le brunch dominical est l’occasion parfaite pour célébrer cette union, et ce, tant en ce qui a trait au coût de la noce, les dimanches étant moins achalandés, qu’à la gaieté de l’ambiance sous le soleil radieux.

 

Quelques trucs et conseils

On accueille les invités vers 9h30, leur offrant soit kir, mimosa ou une classique flûte de mousseux avec fraise. La cérémonie, sur le site enchanteur, se déroule à 10h, et la fête, soit au service du brunch, doit commencer idéalement au plus tard à 11h30.

En plus du cocktail de bienvenue, une table de rafraîchissements de type limonades variées en libre-service est sur place, tout comme le bar à bonbons pour les tout petits ou encore pour ceux qui ont la «dent sucrée». De surcroît, on peut bénéficier d’un service de cafés raffinés ainsi que de thés et de tisanes de choix à l’occasion de ce déjeuner-dîner.

Vendredi. La semaine se termine et voici l’occasion idéale de festoyer toute la soirée. Donc, pourquoi ne pas en profiter pour s’unir sous les étoiles, dans une noce ou romance et réjouissance se fusionnent? Et sachez que les atouts abondent pour ce mariage féérique.

 

Noces sous les étoiles

A priori, se marier le vendredi est souvent moins dispendieux qu’un samedi ; nombreux sont les rabais et les promotions tant pour la location de salle que pour le traiteur et autres fournisseurs. Suivent de près l’originalité et l’ambiance tant festive qu’intimiste. On peut faire fi du repas de noces, et accueillir nos invités peu avant le crépuscule avec canapés à profusion et cocktail de bienvenue, avant de les convier à la cérémonie à l’extérieur sous le ciel étoilé, union d’un romantisme achevé…Et la fête commence, en soirée dansante, où l’amitié et l’amusement prévalent sur le protocole. On peut opter pour un bar ouvert et régaler notre monde par un copieux buffet de fin de soirée, incluant le bar à Smores, délice très tendance.

 

Cocktail dînatoire?

Cette formule offre l’avantage d’être plus conviviale et décontractée. On conseille de décorer les lieux des teintes saisonnières,  d’apporter une touche d’intimité au climat par des lumières tamisées, quelques bougies, ainsi qu’une musique d’ambiance en fonction d’un thème choisi pour la noce, par exemple, lounge, classique, ou rétro nostalgique. Misez de plus sur l’originalité en y insérant un effet-surprise par un court spectacle soit d’un mixologue, d’un croupier-casino, ou par la prestation d’un humoriste!

 

Formule d’une réussite

Mieux faire appel aux services professionnels d’un traiteur! A priori, un cocktail s’avère être une formule «mange-debout», allégeant ainsi la logistique : l’espace est dégagé ce qui permet à tout un chacun de circuler librement et de faire plus amples connaissances. Cependant, il est préférable de prévoir quelques chaises et petites tables.

Pour l’événement, le cocktail peut se présenter sous trois types de formules: le cocktail dînatoire lors duquel les invités se font servir des bouchées alliant parfois sucré-salé dans un heureux alliage; le buffet froid en «libre-service»; les stations et plateaux, plus soutenant et ludiques. Faites une pierre deux coups en délectant vos invités par des délices du terroir, tant par le menu que par le choix des vins. À cet effet, on estime qu’environ une quinzaine de hors-d’oeuvre par personne est plus que convenable, ainsi qu’une consommation d’alcool modérée, soit idéalement quatre unités pour chaque convive.

 

Mot final

Il est important de comprendre que cet article est représentatif de la moyenne et non un guide à suivre absolument. Seulement vous pouvez établir un budget raisonnable et savoir ce qui vous est important. Il existe plusieurs formules disponibles afin de faire un succès de votre mariage, le secret réside dans la planification.

Si certains éléments vous semblent inconnus ou qu’une de vos questions n’a pas été répondue, il nous fera plaisir d’y répondre ici.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *